Qu'est-ce que la lèpre ?

La lèpre est une maladie ancienne, ce qui fait souvent croire qu’elle a disparu. Pourtant, chaque année, au moins 200 000 cas de lèpre sont diagnostiqués. Toutes les deux minutes, une personne dans le monde apprend qu'elle a la lèpre.

La lèpre est provoquée par le bacille de Hansen. Elle touche les plus « pauvres ». Mauvaises conditions d’hygiène, eau insalubre, malnutrition favorisent son apparition. Si elle n’est pas soignée au stade primaire, les bacilles détruisent les nerfs périphériques. Devenant insensibles à la douleur, les malades ne soignent pas. Les lésions superficielles deviennent des blessures profondes.

En savoir plus sur la lèpre

Qui sommes-nous ?

Mission Lèpre est une organisation caritative chrétienne internationale avec 140 ans d'expérience. Avec le concours de l'ensemble de la famille Mission Lèpre à travers le monde, nous sommes au service d'une population de 305 millions de personnes dans près de 30 pays touchés par la lèpre.

Notre vision : « Un monde sans lèpre »
Notre but : « Éradiquer les causes et les conséquences de la lèpre »

En savoir plus sur notre mission

Kapéja, discriminée car on croyait qu’elle avait la lèpre

map
RD Congo

Kapeja a souffert d'ulcères sévères au niveau des pieds. Née dans une famille très pauvre au Congo, elle a subi toutes sortes de discriminations liées à la culture. Ses parents ont trouvé nécessaire de scolariser les garçons, mais pas elle.

Lire la suite...

Faites grandir une cause à grands pas

Dimanche 19 juin 2016, c'est la course des héros. Vous avez connu ce grand moment l'an dernier ? Vous souhaiter le connaître ? Participez à l’un des plus grands événements caritatifs de France en courant, en marchant ou en volant, inscrivez-vous sur www.alvarum.com/missionlepre/course-des-heros-2016.

Lire la suite...

Basu : peu importe, je suis précieuse

Népal
Népal

Je m'appelle Basu Kumal. J'ai 60 ans et je viens d'un village reculé de Malika VDC, Dailekh au Népal. J'ai un mari affectueux et deux fils qui sont tous les deux mariés et ne vivent plus à la maison. Je menais une vie heureuse dans mon village, prenant soin de mon mari et de quelques chèvres.

Lire la suite...